Le Dictionnaire International des Termes Littéraires http://www.ditl.info/arttest/art6248.php définit l’aboulie comme:"L’inaptitude à passer à l’acte, à décider ou, simplement, à choisir. Incapacité de donner à l’acte la forme d’une décision par la perte du désir ou la démission devant les exigences de la vie."

Quel trader ne s’est pas trouvé dans la situation d’être incapable de décider et de passer plusieurs heures à voir le train partir sans lui ? Généralement cela se produit à la suite d’une grosse perte. Le trader n’ose plus prendre des risques et petit à petit il commence à se morfondre et à ne plus prendre aucune décision. Généralement il voit d’ailleurs parfaitement bien ce qui va se passer sur le marché, ce qui renforce son sentiment de désespoir de ne pas avoir été dans la course.

Que faire quand on est dans cette situation ?

Si le mal n’est pas trop profond (c'est-à-dire quand cela ne fait pas trop longtemps que cette situation perdure), il existe quelques recettes possibles pour enrayer cet état.

D’abord et avant tout notez dans votre carnet de bord chaque opération manquée avec la raison (tout au moins à vos yeux) qui vous a empêchée d’agir. Utilisez si vous avez le livre la technique du questionnement à partir des aphorismes. Chaque réflexion en entraîne une autre. Et faites votre diagnostic.

Premier diagnostic possible : Posez-vous la question de votre temps opérationnel (voir article dans ce blog). Souvent, l’aboulie vient du fait que la période  sur laquelle vous opérez est trop rapide pour vous. Divisez-la par cinq ou six. Par exemple, si vous opérez à 5 minutes, remontez carrément à 30 minutes. Si vous recommencez à opérer sans problème, votre  diagnostic est fait.

Deuxième diagnostic possible : Vous jouez trop gros. Vous avez peur de prendre des positions qui peuvent menacer votre capital. Il faut alors que vous vous posiez la question de savoir si vous avez mis en place une gestion de risque correcte. Stop, évaluation des stops, perte maximale fixée et acceptation de ces niveaux de pertes sont alors la solution. Vous pouvez aussi pour vous remettre dans le bain, jouer seulement la moitié de vos positions habituelles jusqu’à reprendre confiance.

Troisième diagnostic possible :   Aucune des deux précédents diagnostic ne convient. Votre problème peut venir soit d’un problème de santé, consultez dans ce cas un médecin. Peut être un accès de déprime. Tentez aussi tout simplement un éloignement momentané de votre table de trading. Peut être qu’il vous faut prendre un peu de distance.

Quatrième diagnostic possible (si le mal est trop profond) : Votre cerveau est programmé sur une dynamique d’échec. Aucune des solutions précédentes ne convient. Il faut carrément vous reprogrammer. Pour cela rien ne vaut la PNL. Faites-le tout seul ou faites appel  à un spécialiste.

Andréa Brignone

33147665058

33609609129